Declaration: Ali

Ali neu

extrait


Ali-fr

“I left my country because of the biggest injustice from the government side. So I went to Libya with my family for a long time till the revolution of Libya happened. The I came to Italy by illegal boat, because I don’t know how to return back to my country, because of the dictatorship. So I’m scared that something will happened to me, same what happened to my father and brothers, which I lost because of the Government. For this reason I came to europe, to ask the security and safety. I stayed in Italy one year, then I came to germany to search for freedom and human rights. And I participated in the march for Freedom to pass my message to all people whom has interests.

I stayed in germany for one and half a year and I fell safe here, but I couldn’t find the total freedom in education mater or work or the good place to live. Until now, I don’t know what is my fate from the german government about the decision.

As a political man, I don’t have any kind of relation with the government in chad. This is the reason why I’m here in europe and I want from all the members of the european council to look at my case. And I would like to thank all the guys who supported us in march for Freedom.”


Je quitté mon pays à cause de la plus grande injustice du côté du gouvernement. Alors je suis allé en Libye avec ma famille pendant une longue période jusqu’à la révolution de la Libye s’est produise. La je suis venu en Italie par un bateau illégale, parce que je ne sais pas comment retourner dans mon pays, à cause de la dictature. Donc, j’ai peur que quelque chose va arrivé à moi, comme ce qui est arrivé à mon père et mes frères, que j’ai perdu à cause du gouvernement. Pour cette raison, je suis venu en Europe, pour demander la sécurité et la sûreté. Je suis resté en Italie un an, après je suis venu en Allemagne pour chercher la liberté et les droits humains. Et je participé à la marche pour la liberté, pour passer mon message à toutes les personnes intéresser.

Je suis resté en Allemagne pour un an et demi et je me sens sure ici, mais je ne pouvais pas trouver la liberté totale en question d’éducation ou de travail ou le bon endroit pour vivre. Jusqu’à maintenant, je ne sais pas quel est mon sort de la décision du gouvernement allemand.

Comme homme politique, je n’ai aucun type de relation avec le gouvernement du Tchad. Ceci est la raison pour laquelle je suis ici en Europe et je veux de tous les membres du Conseil européen à examiner mon cas. Et je tiens à remercier tous les gens qui nous ont soutenus pendant la marche pour la Liberté.

autres traductions: deutsch

Facebooktwittermail