Declaration: Hindiyo

extrait


Hindiyo-fr

“I’m from Somalia. I came in Netherlands 2010. I asked asylum, then they reject my asylum procedure. Then they put me in a refugee camp. I was living 2 ½ years in the refugee camp. And then they put me outside in April 2013. Then I came in in Amsterdam and joined the group “we are here”. I participate with the demonstrations and movement. I didn’t get my right as a human being. In Holland, they treat refugees very badly. As you living in the street you don’t have health insurance, food, shelter and also you don’t have incomes. For me, it was very difficult, that I don’t have family in Holland and also in Somalia. I had nobody to call mine or to share my problems, apart from the group “We are here”. I also become sick when I was living in the street, my red-blood cells becomes low and I was admitted to the hospital. And the Doctor said, you have to eat some fruits and vegetables. But it was difficult for me, because I hadn’t anything to buy. There is war in my country, but I never faced such a problem, then I faced in Holland. I didn’t come to this country by myself, I came with Visa and still I didn’t get my rights. They took my fingerprints and I can’t ask in another country of Europe. Because, if I do that, I will be deported back. This is my historical life, I came across. And I will tell it my children later.”


Je suis de la Somalie. Je suis venu aux Pays-Bas en 2010. Je demandais l’asile, puis ils ont rejetter ma procédure d’asile. Ensuite, on m’a mis dans un camp de réfugiés. 2 ½ ans, je vivais dans le camp de réfugiés. Et puis on m’a mis dehors en Avril 2013. Puis je suis tombé à Amsterdam et j’ai rejoint le groupe “We are here”. Je participe aux manifestations et au mouvement. Je ne reçois pas mon droit en tant qu’être humain. En Hollande, ils traitent les réfugiés très mal. Comme vous vivez dans la rue, vous n’avez pas d’assurance de santé, de nourriture, d’abris et aussi vous n’avez pas de revenus. Pour moi, c’était très difficile, que je n’ai pas de famille en Hollande et aussi en Somalie. Je n’avais personne à nommer les miens ou de partager mes problèmes, en dehors du groupe “We are here”. Je suis aussi devenue malade quand je vivais dans la rue, mes globules rouges devient faible et je fus admis à l’hôpital. Et le docteur a dit, vous devez manger des fruits et des légumes. Mais c’était difficile pour moi, parce que je n’avais rien à acheter. Il ya la guerre dans mon pays, mais j’ai jamais fait face à un tel problème, que je suis confronté en Hollande. Je ne suis pas venu dans ce pays par moi-même, je suis venu avec un Visa et encore je ne reçois pas mes droits. Ils ont pris mes empreintes digitales et je ne peut pas demander à un autre pays de l’Europe. Parce que, si je fais ça, je vais être déporté. Ceci est ma vie historique, dans laquelle je suis tombé. Et je vais la dire à mes enfants plus tard.

autres traductions: deutsch

Facebooktwittermail