Declaration: Bushra Hussein

extrait


Bushra Hussein-fr

“My name is Bushra Hussein and I’m from Somalia. I’m living five years in Holland. I come across many different problems against Refugees in Holland. Refugees are not treated like Human beings. They take the fingerprints and then they throw them outside, in the streets. Without eating, drinking and also without shelter. If you go out the country, they will bring you back and put you into detention center. Sometimes they throw outside pregnant women, old people and and also sick people. In Amsterdam we have a group of Refugees called “Wij zijn hier”. We started our demonstrations, because we wanted our rights as Human being and we wanted to show europe and the World how Refugees are treated in Holland. But unfortunately, Holland push us and put us in detention center. But they release us later, but still some people are in the detention center.

The reason why there remain some people in the detention center, they want to stop our rights and demonstrations. And up to now, we are continuing our demonstrations, but we still don’t have any solution from the government. In the time we are continuing our demonstrations, some people get sick and they die. One guy fall down the water. And the police didn’t do any investigation, if he was throwing himself or if other people pushed him in the water. Another boy fall down the building we are living in. And now he is in the coma, almost three months. The day he fall down, we called the police and the ambulance, but when they came, they refuse to enter the building and take him to the hospital. Somebody’s life is in risk and they are making jokes of him, that is the kind of racism. When I was coming in Holland, I had a dream. I will get better education and better healthcare and I can build my future. But my dream didn’t come true. Instead of getting education, they throw me outside and I became a refugee who was wandering through the street of Holland.”


Mon nom est Bushra Hussein et je suis de la Somalie. Je vie depuis cinq ans en Hollande. Je suis confronter à des nombreux problèmes différents contre les réfugiées en Hollande. Les réfugiées ne sont pas traités comme des êtres humains. Ils prennent les empreintes digitales et puis ils les jettent dehors, dans les rues. Sans à manger, sans à boire et aussi sans abri. Si tu sorts du pays, ils vont te ramener et te mettre dans un centre de détention. Parfois, ils mettent dehors des femmes enceintes, des personnes âgées et aussi des personnes malades. À Amsterdam, nous avons un groupe de réfugiées nommé “Wij zijn hier”. Nous avons commencé nos manifestations, parce que nous voulions nos droits en tant qu’être humain et nous voulions montrer à l’Europe et aux monde comment les réfugiées sont traités en Hollande. Mais malheureusement, la Hollande nous repousse et nous a mis en centre de détention. Ils nous libèrent plus tard, mais il y a encore des gens dans le centre de détention.

La raison pour laquelle il reste quelques personnes dans le centre de détention, ils veulent arrêter nos droits et les démonstrations. Et jusqu’à maintenant, nous poursuivons nos manifestations, mais nous ne disposons toujours pas de solution du gouvernement. Dans le même temps, que nous poursuivons nos manifestations, certaines personnes tombent malades et meurent. Un gars est tombé dans l’eau. Et la police n’a fait aucune enquête, si il se jetait ou si d’autres personnes l’ont poussé dans l’eau. Un autre garçon est tombé du bâtiment dans lequel nous vivons. Et maintenant, il est dans le coma, près de trois mois. Le jour où il est tombé, nous avons appelé la police et l’ambulance, mais quand ils sont venus, ils ont refusé d’entrer dans le bâtiment et l’emmener à l’hôpital. La vie de quelqu’un est en risque et ils font des blagues de lui, ça c’est le genre de racisme. Quand je venais en Hollande, j’avais un rêve. Je vais obtenir une meilleure éducation et de meilleurs soins de santé et je peux construire mon avenir. Mais mon rêve ne se réalisait pas. Au lieu d’obtenir une éducation, ils me jettent dehors et je suis devenu une réfugiée qui errait dans la rue de Hollande.

autres traductions: deutsch

Facebooktwittermail