Declaration: Omar

extrait


Omar01-fr

“I came from Somalia, because my country and my family were destroyed by war. I had one option, to run away. I came to Kenya. The largest journey of my life, started in Kenya. Because I’m searching for a good life and establishing it. In Kenya I don’t have documents, don’t have a family and I don’t see the people supporting me, than I run to Uganda, then in South Sudan. I stayed in south Sudan eight months. At that time, life is not good, I don’t have a right. I live like a animal, because that time, I’m very young. At last I take the decision to go to another country. Then I’m going to Sudan, then to Libya. Really, this journey is very, very, very, hard. It is not easy, because I don’t have a passport. And I don’t have catering for the journey, like eating or pocket money. My life is very stress that time. I take the decision to go to europe. I hope in europe to have a good life and education and integration. I won, because I arrived in Europe in Italy in November. I see a difficult situation, different from my imagination. Because Italy Government say, we don’t have the houses, we have more and more refugees. Then I don’t lose my hope to get a good school, a good education and a good life. And I started my journey to come to Deutschland. Now I’m in Deutschland, I’m very happy, happy, happy. Because I have what I have dreamed, a house, a school and people who are supporting me. Now I think, I can make reality what is in my heart, in my dreams. And now I’m starting to make my plan for the future to be a international journalist and help people. Thank you Deutschland.

Now, I have one problem. My problem is the reason of my talking, the fingerprints. Dublin, a case for Dublin. And the police is coming for me and say go back to Italy. By force. Italy is a big and beautiful country, but I don’t have a right there. I have a hope, and I don’t lose my hope. Thank you.”


Je suis venu de la Somalie parce que mon pays et ma famille ont été détruits par la guerre. J’ai eu une option – de fuir. Je suis arrivé au Kenya. Le plus long voyage de ma vie a commencé au Kenya. Parce que je suis à la recherche d’une bonne vie et de l’établir. Au Kenya, je n’avais pas de documents, pas de famille et je n’ai pas vu les gens me soutenir. Puis, j’ai fuis en Uganda, puis au Soudan du Sud. Je suis resté au Soudan du Sud pendant huit mois. A cette période-là, la vie n’était pas bonne, je n’avais pas de droits. Je vivais comme un animal parce qu’à ce temps-là, j’étais très jeune. A la fin, j’ai pris la décision d’aller dans un autre pays. Puis, je suis allé au Soudan, puis en Libye. Vraiment, ce voyage est très très très dur. Il n’est pas facile parce que je n’ai pas de passeport. Et je n’ai pas de restauration pour le voyage comme de la nourriture ou de l’argent de poche. Ma vie était très stressante à cette époque. J’ai pris la décision d’aller en Europe. J’ai espérer qu’en Europe j’aurais une bonne vie, l’éducation et l’intégration. J’ai gagné parce que je suis arrivé en Europe en Italie en novembre. J’ai vu une situation difficile, différente de mon imagination. Parce que le gouvernement de l’Italie a dit : Nous n’avons pas de maisons, nous avons de plus en plus de réfugiés. Alors, je n’ai pas perdu mon espoir d’avoir une bonne école, une bonne éducation et une bonne vie. Et j’ai commencé mon voyage pour venir en Deutschland. Maintenant, je suis en Deutschland, je suis très content content content. Parce que j’ai ce dont je rêvais : une maison, une école et des gens qui me soutiennent. Maintenant, je pense que je peux transférer en réalité ce qui est dans mon cœur, dans mes rêves. Et maintenant, je commence à faire mon plan pour l’avenir pour être un journaliste international et aider des gens. Merci, Deutschland.

Maintenant, j’ai un problème. Mon problème est la raison de mon discours – mes empreintes. Dublin, un cas pour Dublin. Et la police vient me chercher pour me dire de retourner en Italie. Par force. L’Italie est un grand et beau pays mais je n’ai pas de droit là-bas. J’ai un espoir et je ne perds pas mon espoir. Merci.

 

autres Traductions: deutsch

Facebooktwittermail