Declaration: Anonyme (Berlin)

extrait


Anonymous (Berlin) 003-fr

“Born Kingston Jamaica but I lived in Mexico, city Mexico- Mexican nationality. I came here to Germany on the 24th of december 2012. Seeking asylum because of political reasons. I had problems with the mafia in Mexico which is also the government. So I came here seeking asylum- hoping for, expecting a better life but after a few months I began to see that- can I curse? Can I curse? Good! I began to see that shit wasn’t sweet, you know, shit was messed up and they, you know, the Europeans talk a lot about equality and all that stuff but really there is a whole- a lot of racism involved in everything because in the Lager in that I was I’ve seen a lot of racial profiling. And shit! It’s just like- now I am thinking twice if it’s worth staying here. I mean Germany is cool, you people are cool, like you guys, you know, you are all cool but the policy is all fucked up, you know. They give us Ausweis and they tell us- ok you can’t leave the area you are, I mean Mecklenburg-Vorpommern, you can’t leave that area you have to stay here. If you want to leave you have to ask for permission. Now they have new laws that say if you leave the Heim without permission they won’t give you the economical assistance anymore and all kind of stuff. You can’t have visitors, you’re not allowed to work, we don’t have classes in my Heim, we don’t have German classes- so I’ve been here one year and I don’t speak any German. Nobody wants to teach me and stuff. So basically- I am sad. That’s the deal, basically I am sad. I am sad- I don’t know what to do, who can help me, how I can fix my life because I came here for a better life but shit. It’s going down hill. And basically- shit! That’s just it. I’m sorry for cursing too much. I curse a lot, I am sorry.

Yeah- that’s it. I came to Berlin and I saw all my brothers here in this situation. It hurts, you know, it hurts a lot to see them like this. And I don’t know why they keep them here. It’s easy! Why don´t the government just pass a law and says- ok, everybody can work and take care of his- or herself. Why do they want to control us? Why are they afraid to accept us as refugees here in Germany? And other countries have accepted germans, you know, Albert Einstein was German- seeked asylum in the United States. He went to the States, he got the chance. He is now known as the most brilliant mind ever. So if they give us the chance we can do something like that as well. But they don’t want to give us any chances. It’s sad- it hurts. As I just said- I am just sad. I don’t know. If I’m talking I might cry. If I am going on talking I might cry. I am very sensitive, you see- so. So that’s basically it.”


Né Kingston, en Jamaïque, mais je vivais au Mexique, ville Mexique- nationalité mexicaine. Je suis venu ici en Allemagne le 24 décembre 2012. Demandant l’asile pour des raisons politiques. Je eu des problèmes avec la mafia au Mexique, qui est également le gouvernement. Alors je suis venu ici à la recherche d’asile en espérant, espérant une vie meilleure, mais après quelques mois, je commence à voir que – puis-je maudire? Puis-je maudire? Bien! Je commençais à voir cette merde n’a pas été douce, vous savez, la merde a foiré et ils, vous savez, les Européens parlent beaucoup de l’égalité et tout ça – mais vraiment il y a beaucoup de racisme impliqué dans tout, parce que dans le Lager ou j’étais j’ai vu beaucoup de profilage racial. Et merde! C’est comme-maintenant je pense deux fois si cela vaut la peine de rester ici. Je veux dire l’Allemagne est cool, vous êtes des gens cool, comme vous les gens, vous savez, vous êtes tous cool, mais la politique est tout foutu, vous savez. Ils nous ont donné Ausweis et ils nous disent- ok vous ne pouvez pas quitter la zone de quel vous êtes, je veux dire Mecklenburg-Vorpommern, vous ne pouvez pas quitter cette zone, vous devez rester ici. Si vous voulez partir vous devez demander la permission. Maintenant, ils ont de nouvelles lois qui disent que si vous quittez le Heim sans autorisation, ils ne donneront pas d’assistance économique plus et toutes sortes de choses. Vous ne pouvez pas avoir des visiteurs, vous n’êtes pas autorisé à travailler, nous ne disposons pas de classes dans mon Heim, il n’y pas de classes d’allemand donc je suis ici depuis un an et je ne parle pas allemand. Personne ne veut m’enseigner et trucs. Donc en fait- je suis triste. Voilà l’affaire, au fond, je suis triste. Je suis triste, je ne sais pas quoi faire, qui peut m’aider, comment je peux résoudre ma vie parce que je suis venu ici pour une vie meilleure, mais merde. C’a vas en descendant. Et en fait – merde! C’est tous. Je suis désolé de trop maudire. Je maudis beaucoup, je suis désolé. Ouais c’est ça. Je suis venu à Berlin et je voyais tous mes frères ici dans cette situation. Ça fait mal, vous savez, ça fait très mal de les voir comme ça. Et je ne sais pas pourquoi ils les gardent ici. C’est facile! Pourquoi est ce que le gouvernement n’adopte pas une loi et dit- ok, tout le monde peut travailler et prendre soin de soi même. Pourquoi veulent ils nous contrôler? Pourquoi ont-ils peur de nous accepter comme réfugiées ici en Allemagne? Et d’autres pays ont accepté des allemands, vous savez, Albert Einstein était allemande demandeur d”asile aux États-Unis. Il est allé aux États-Unis, il a eu la chance. Il est maintenant connu comme esprit le plus brillant. Donc, si ils nous donnent la chance nous pouvons faire quelque chose comme ça aussi. Mais ils ne veulent pas nous donner des chances. C’est triste – ça fait mal. Comme je l’ai dit- je suis juste triste. Je ne sais pas. Si je parle je pourrais pleurer. Si je continue à parler je pourrais pleurer. Je suis très sensitive, vous voyez- afin. Donc essentiellement c’est ça.

autres traductions: deutsch

http://www.refugee-report.de/post/120463995

Facebooktwittermail